Le Diamant, magie éternel...

Il fascine l’homme depuis plus de 28 siècles. Les civilisations anciennes lui prêtent le pouvoir de rendre invincible. Elles en ornent le front des statues de leurs dieux. Les rois portent les diamants en guise de talisman. Parce qu’ils lui accordent une force magique, les anciens le placent au premier rang des éléments de la terre, avant l’eau et le feu. Au Moyen-Âge, on compte encore sur lui pour réconcilier les époux désunis. Aujourd’hui sa magie dure toujours. Au coeur de chaque femme, il demeure le symbole de l’amour pur et durable. Découvrez au fil de ces pages tout ce que vous avez toujours voulu voir et savoir sur le diamant, en vous laissant porter par le plaisir et l’émotion qui vous guideront vers le bonheur d’offrir ou la joie de recevoir.

COMPRENDRE LE DIAMANT

LE POIDS

Le poids est le seul critère d’évaluation du diamantmesurable scientifiquement.

Depuis l’Antiquité, l’unité de poids utilisée dans le commerce des gemmes est le carat, mot dérivé du nom d’un arbre cultivé essentiellement dans le bassin méditerranéen, le caroubier, dont les graines qui présentaient de façon étonnante un poids rigoureusement constant servaient autrefois pour les balances des bazars.

1 carat = 0,20 g = 100 points ou centièmes.

Grâce à un calcul en rapport à sa densité, on peut aussi évaluer le poids d’un diamant en fonction de son diamètre et de sa hauteur ; mais s’il est aisé de peser une pierre non montée, il est difficile d’estimer le poids réel d’un diamant déjà serti.

"Carat", le poids du Diamant

LA COULEUR

La couleur d’un diamant est évaluée en le comparant à des diamants étalons, et doit être observée sous une lampe spéciale qui diffuse une lumière « blanche ». L’absence de teinte détermine la rareté d’un diamant. L’échelle de classification commence à la lettre D pour les diamants incolores et continue dans l’ordre alphabétique à mesure que la teinte devient plus apparente.

En dehors de cette classification, il existe des diamants de couleur dits « fancy » (fantaisies) dont la couleur est devenue tellement intense durant la génèse de la pierre que le diamant devient exceptionnellement rare.

Il y en a de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : rouges, oranges, jaunes, verts, bleus, indigos, violets, mais aussi roses, champagnes, cognacs ou même noirs.

"Color", la couleur du Diamant

LA PURETE

La plupart des diamants comportent des inclusions naturelles survenues au cours du processus de cristallisation.

Elles sont les empreintes digitales du diamant. Leur nature, leur nombre, leur dimension et leur position déterminent le degré de pureté de la pierre.

Tant qu’elles n’affectent pas le passage de la lumière à travers le diamant, ces inclusions n’altèrent pas sa beauté et restent les traces de l’histoire de la pierre de sa naissance à aujourd’hui.

Un diamant est pur, ou flawless, si aucune inclusion n’apparaît sous une loupe à grossissement x10.

"Clarity", la pureté du Diamant

LA TAILLE

La qualité de la taille est déterminante dans la brillance du diamant. Quand un diamant est taillé dans de bonnes proportions, la lumière se reflète d’une facette à l’autre et ressort par le dessus.

Si le diamant est taillé trop épais, une partie de la lumière s’échappe à l’extérieur vers le bas. Si le diamant est taillé trop plat, la lumière s’en échappe avant même d’avoir été renvoyée sur une autre facette.

La taille est qualifiée selon les termes suivants : Excellente, Très bonne, Bonne et Moyenne. Un diamant rond de taille brillant compte, habituellement, 57 facettes. La qualité du travail du lapidaire donnera à la pierre toute sa beauté.

Ce travail est un subtil mélange de technique, d’art et de talent.

"Cut", la taille du Diamant